Antipub détecté

Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un resto New-Yorkais reçoit 100.000 dollars de pourboire

A sa mort, un riche américain a laissé 100 000 dollars à un restaurant de New York où il avait ses habitudes depuis plus de 50 ans !

Robert Ellsworth a tout appris sur le tas. Parti de rien, il a réussi à amasser une fortune estimée à 184 millions d’euros en se spécialisant dans la collection et la vente d’art asiatique. Ce riche amateur d’art reconnu pour son expertise sur la période Ming l’était cependant bien moins pour ses habitudes chez Donohue's Steak House, un restaurant de Manhattan.

"Je l'ai connu toute ma vie", se souvient Maureen Donohue-Peters. Maureen, c’est la fille de Mike, celui qui a fondé le restaurant dans les années 50, et qui en est aujourd’hui la propriétaire. Pendant plus de 50 ans, le philanthrope a assidûment fréquenté l’établissement et, à chaque passage, a invariablement pris un croque-monsieur sans jambon pour le déjeuner et un bon steak pour le dîner, le tout toujours accompagné d’un bourbon Jim Beam. Un très vieil habitué, décrit comme gentil et souriant par Maureen ainsi que par sa fille qui y travaille comme serveuse le soir.

Après son décès, les deux femmes découvrirent également la générosité de l’homme quand son avocat les contacta pour leur annoncer que le riche collectionneur et marchand d’art ne les avait pas oubliées et leur avait laissé un pourboire de 100 000 dollars ! Une belle façon de les remercier pour leur service durant ce demi-siècle.

Publié le 28/05/2015

Autour du même thème