Antipub détecté

Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La France remporte le Bocuse d'Or 2021

Le 18e Concours mondial de la cuisine a vu la consécration de l'équipe française, qui a ramené au pays le très convoité trophée du meilleur cuisinier du monde. La dernière victoire de la France à ce concours date d'il y a 8 ans.
La France remporte le Bocuse dPhoto : @Bocusedor

Le nom de la compétition, "Concours mondial de la cuisine", ne vous dira certainement rien, mais le prix y récompensant le gagnant sonnera sûrement familier à vos oreilles : le Bocuse d'Or.

Créé en 1987, ce prestigieux concours en est aujourd'hui à sa 18e édition avec une grande finale qui a eu lieu les 26 et 27 septembre 2021, lors du Salon international de la restauration à Lyon. Deux jours de compétition durant lesquels les meilleurs chefs de 21 pays ont présenté l'étendue de leur savoir-faire sur des thèmes imposés, et ce, devant deux jurys composés de chefs internationaux.

Le défi pour les candidats était de concocter un plateau avec un paleron de bœuf à braiser (mode de cuisson imposé) qu'il fallait accompagner d'un ragoût végétal. Une épreuve que le chef étoilé français Davy Tissot, assisté de son commis Yohann Chapuis, a relevé avec brio en présentant un plateau aérien. Dessus, un "paleron tout entier d'un bœuf charolais AOP, jus braisé, infusé aux graines de moutarde et fleurs d'ail des ours fermentées", accompagné de "ravioles totalement artichauts, fond croquant, purée douce et jus d'une barigoule" et de "petits pois augmentés et pousses". Dans une marmite, le chef n'a pas oublié le fameux ragoût baptisé "ragoût frais dans un petit pois crémeux, quinoa soufflé".

Nouveauté de cette édition, les candidats ont également dû se plier à une toute nouvelle épreuve baptisée "take-away". Cette dernière, inspirée par l'explosion des livraisons de repas lors des mois de confinement, leur a imposé de créer un menu complet avec des tomates cerises et des crevettes. Menu qu'ils ont dû par la suite présenter dans une box réutilisable et obligatoirement d'origine végétale préalablement conçue avant le concours.

Les créations culinaires du chef Tissot firent toute la différence et lui fit engranger un total de 2.428 points. Un score élevé qui a permis à l'équipe française de ravir le Bocuse d'Or à l'équipe danoise, gagnante de la précédente édition.

Il s'agit de la première victoire de la France au Concours mondial de la cuisine depuis 2013. Et comme pour ne rien gâcher, il s'avère que le désormais très heureux Davy Tissot est lyonnais, tout comme Paul Bocuse, le créateur du concours. On vous laisse imaginer sa joie de ramener le trophée "à la maison".

Publié le 31/10/2021

Autour du même thème