10 spécialités japonaises parfois méconnues mais délicieuses

Si à l'évocation de la gastronomie japonaise, vous pensez subitement sushi, sashimi et chirashi, sachez que ce n'est qu'une infime partie de ce qu'on peut trouver dans la cuisine nippone. Nous vous proposons de découvrir 10 spécialités très populaires sur l'archipel, parfois moins connues chez nous, qui n'en reste pas moins des classiques à consommer (presque) sans modération.
10 spécialités japonaises parfois méconnues mais délicieuses

La cuisine japonaise est désormais célèbre dans le monde entier, mais certains des plats les plus appréciés sur l'archipel nippon n'ont pas encore connu le même succès que les sushis, les makis ou les sashimis qu'on croise désormais partout. Pourtant, leurs saveurs uniques font qu'ils méritent amplement leur place dans le cœur des gourmets, qui se régaleront de poulet frit, de curry doux, de crêpes au chou ou d'anguilles marinées, entre autres délices de la gastronomie japonaise. Voici 10 mets à découvrir au plus vite !

Les sushis et leurs déclinaisons

En réalité, le terme sushi désigne une grande famille dans laquelle se trouve le nigiri (la fameuse portion de riz vinaigré recouverte d'une tranche de poisson cru), le maki (et sa petite feuille d'algue nori), le sashimi (simple lamelle de poisson) ou encore le chirashi, qui contient les mêmes ingrédients, mais dispersés dans un bol.

Ce sont les spécialités que l'on trouve le plus couramment chez nous, au sein d'un restaurant japonais classique. Les sushis ont connu en Occident un essor phénoménal en quelques années, propulsant le poisson cru au rang des mets désormais favoris de nombreux gourmets.

Le poulet karaage

Le karaage est une technique de préparation généralement appliquée au poulet, qui consiste à faire mariner l'ingrédient – de la chair de cuisses désossées – dans de la sauce soja, du gingembre et de l'ail, avant de les rouler dans de la farine (fécule de pomme de terre et/ou farine de blé). On les frit ensuite, en deux fois, pour obtenir des bouchées de poulet croustillantes à l'extérieur, savoureuses en dedans, à même de faire fondre tous les amateurs de poulets frits. Le poulet karaage est servi accompagné de mayonnaise maison et d'une tranche de citron, et constitue une parfaite entrée gourmande.

L'okonomiyaki

Un okonomiyaki est souvent présenté comme un pancake japonais, à base de choux, d'œuf, de farine, de lard et de tout ingrédient qui vous ferait envie. En effet, il est apprécié car on peut l'agrémenter de ce qu'on aime, sans trop de règles ! On le couvre de sauce légèrement sucrée, de mayonnaise et de feuilles de bonite séchées qui ondulent dessus, sous l'effet de la chaleur.

okonomiyaki

Il en existe toutefois deux variantes majeures : celle d'Osaka, qui s'apparente à une grosse crêpe dans laquelle tous les ingrédients sont mélangés ; celle d'Hiroshima, avec des nouilles udon ou soba, et parfois du fromage fondu.

Le kare udon

Le kare udon – littéralement "curry de Udon" – est une variante populaire du plat de udon classique dans laquelle ces épaisses nouilles de blé tendre baignent dans un fin bouillon de poisson. Dans cette version, on ajoute de la viande de porc, des légumes et de la poudre de curry, pour un plat plus complet et plus nourrissant, qui séduit sans mal les amateurs de mets plus relevés. Les nouilles se nappent de cette onctueuse sauce curry, pour un résultat succulent en bouche.

Le curry japonais

On reste dans le curry, avec cette fois l'un des plats préférés des Japonais, bien plus populaire dans l'archipel que ne peuvent l'être les sushis ou les sashimis : le curry ou kare. Partout au Japon, on croise des chaînes de restaurants spécialisées dans ce classique de la cuisine japonaise. Dans sa version nippone, ce curry épais et doux, parfois plus épicé pour les amateurs, est servi avec des carottes et des pommes de terre. Il est généralement accompagné de porc pané (tonkatsu) découpé en lamelles, qu'on prend plaisir à tremper dans une épaisse sauce brune.

Les korokke

Les korokke – du français "croquette" – ne sont rien d'autre que des petites croquettes panées garnies de purée de pommes de terre, de bœuf et d'oignon, qu'on peut manger sur le pouce. On les trouve en boulangerie, dans plusieurs déclinaisons (notamment au curry, encore une fois !) et elles font partie du paysage de la street-food japonaise. Mangez-les chaudes, pour profiter de tout leur croustillant.

L'omuraisu

Omuraisu (ou "omu-rice") est un mot-valise formé à partir des termes "omelette" et "riz". Mais c'est bien plus qu'une simple omelette de riz ! Il s'agit de l'un des plats préférés des petits Japonais, peut-être parce qu'on le couvre de ketchup avant de le servir.

Omuraisu

Pour réaliser cette recette, on prépare un riz au poulet ou aux légumes, qui servira de garniture à l'omelette. Soit on enroule celle-ci autour du riz, soit on la dispose dessus avant de l'ouvrir d'un geste subtil, pour que le coulant de l'œuf se répande sur le riz.

Les tempuras

Ces beignets frits à la japonaise sont une adaptation des peixinhos da horta qu'on trouve au Portugal, et l'héritage de la proximité des deux peuples au XVIIe siècle. Très légers, ils se mangent souvent avec des nouilles udon (sous le nom de tempura udon) et sont réalisés à partir de divers légumes, de fruits de mer ou de poissons.

Ils sont exquis simplement trempés dans du sel (classique ou aromatisé au thé vert) ou dans un dashi, soit le bouillon de base de la cuisine japonaise confectionné à partir d'algues et de poissons.

L'unadon

Unadon – pour "unagi donburi" – désigne un plat composé de riz blanc (comme tous les plats en don) surmonté de tranches d'anguilles d'eau douce marinées dans une mixture assez proche de la sauce teriyaki. Il est servi à l'assiette ou dans de très belles boîtes nacrées (et porte alors le nom de unaju). C'est un plat très populaire en été, car on lui prête des vertus énergisantes. On en consomme pour mieux tolérer la chaleur estivale et les hautes températures, et pour préparer son corps à l'automne et à l'hiver.

Le katsu-sando

Ce plat-phare de la street-food nippone est en effet un sandwich, à base de pain de mie blanc (shokupan) et garni de viande de porc panée épaisse, arrosée de sauce Bulldog sucrée-salée. C'est l'un des plus populaires sandwiches japonais, qui se prépare aussi avec du poulet ou du bœuf.

Mis à jour le 08/02/2024

Ça pourrait aussi vous intéresser