Antipub détecté

Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le dernier menu du Titanic vendu aux enchères

Le dernier menu du Titanic vendu aux enchères

Le menu authentique du dernier déjeuner à bord du Titanic avant son naufrage vient d’être cédé aux enchères pour la modique somme de 88 000 dollars, soit plus de 78 000 euros !

Les ventes aux enchères donnent souvent lieu à des folies et celle concernant le menu du dernier déjeuner à bord du Titanic n’a pas dérogé à la règle. Bien au contraire, les enchères ont largement dépassé les 50 000 € qu’espéraient en tirer les organisateurs, pour atteindre finalement 78 448,48 €. Même si l’identité de l’acheteur n’a pas été révélée au public, et selon les organisateurs, il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’un descendant d’un des 700 survivants du naufrage.

Un des rares menus du Titanic

Objet de toutes les convoitises, le menu en question appartenait à un certain Abraham Lincoln Salomon (1868-1959), un passager de première classe possédant des papeteries à New-York. Survivant au naufrage, il a emporté avec lui le menu au moment de sauter dans le canot de sauvetage n°1. Sur le verso du menu se trouve également la signature d’un autre passager qui a survécu également à la catastrophe, un certain Isaac Gerald Frauenthal (1868 – 1932) qui exerçait comme avocat à New-York et qui devait être le compagnon de déjeuner de Salomon puisque les places à table restent les mêmes tout au long du trajet. Notons qu’à ce jour, il n’existe que trois autres menus du dernier déjeuner du Titanic. Le premier a été confié au Musée Maritime National de Greenwich par Walter Lord, l'auteur de "A Night to Remember", tandis que l'autre a été cédé aux enchères pour environ 120 000 € en 2012.

Un repas à la hauteur du prestige du bateau

Ce menu détaille le repas gastronomique réservé aux passagers de la première classe et, à voir les mets divers et variés composant celui-ci, on peut aisément deviner que les passagers ont dû se régaler avec pas moins de 13 spécialités proposées. Ainsi, ils avaient droit en entrée à un consommé fermier, à un cock-a-leekie (soupe écossaise) ainsi qu’un œuf à l’Argenteuil. Ensuite, le plat principal se composait de poulet à la Maryland, de corned-beef, de côtelettes de mouton grillées et de filets de barbue. Des légumes, des boulettes, des pommes de terre en robe des champs, de la purée ou encore des frites étaient proposées en guise d’accompagnement. Pour ce qui est des desserts, les passagers pouvaient savourer des pâtisseries, un pudding à la crème anglaise et de la meringue à la pomme.

Publié le 15/04/2016

Autour du même thème