Antipub détecté

Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Faites-vous servir par des robots

Faites-vous servir par des robotsPhoto : Reuters

La réalité a rejoint la fiction et c’est en Chine que l’on se tourne aujourd’hui pour observer l’avenir de la restauration : les robots.

C’est dans un petit restaurant de la ville de Kinshuan que nous vous invitons aujourd’hui. Au premier coup d’œil, les lieux ne manquent pas d’un certain charme blasé. On s’y risque et c’est alors que des voix robotiques nous souhaitent poliment la bienvenue. Leur origine ? Deux automates électroniques postés près de l’entrée.

Le premier étonnement passé (ou la première peur, c’est au choix), vous passez commande et vous installez à une table. Deuxième surprise, c’est un petit robot sur roulettes qui vous apporte vos « jiaozi » (raviolis chinois), vos légumes sautés et autres bols de riz. En tout, ce sont 4 robots qui y assurent le service et absolument aucun humain.

Et ce n’est pas fini ! En cuisine vous trouverez encore deux bons gros robots occupés à préparer les commandes : l’un à frire, l’autre à confectionner des jiaozis et autres chaussons farcis.

L’heureux propriétaire de cette caverne d’Ali Baba est M. Song qui confie au quotidien chinois Xiandai Kuaibao sa joie ne n’avoir déboursé "que" 40 000 yuans pour chaque robot (4 900 euros environ), soit l’équivalent d’un an de salaire d’un employé. Le restaurateur précise également qu’ils ne tombent jamais malades ni ne demandent de vacances. N’en déplaise à M. Song, il lui faut tout de même employer des humains pour ravitailler les robots cuistots en matières premières et pour confectionner les plats qui demandent un peu de doigté.

Publié le 14/09/2014

Autour du même thème