Antipub détecté

Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

3000 euros de pourboire : ce client a aimé sa bière !

Si le pourboire est essentiel pour le staff de la restauration, il est rare que les clients soient aussi généreux que ce consommateur, qui a laissé 3000 dollars de pourboire après avoir commandé une simple bière.
3000 euros de pourboire : ce client a aimé sa bière !

Aux États-Unis, le pourboire fait partie du salaire d'un serveur et il est très mal vu de ne rien laisser. Sur une note, il s'élève à 10 % minimum, et peut grimper à 18 voire 25 % si vous êtes très satisfait du service. Mais certains consommateurs sont plus généreux que d'autres, comme ce client du restaurant Nighttown à Cleveland, dans l'Ohio.

Le généreux donateur a commandé une simple bière, facturée 7,02 dollars (soit environ 6 euros), qu'il a payée avec sa carte de crédit. Le gérant a donc émis la facture avant de réaliser, alors que son client se dirigeait vers la sortie, que la partie Tip (pourboire) du ticket de caisse indiquait un montant de... 3000 dollars (environ 2500 euros), pour une note totale de 3007,02 dollars. Une erreur, comme semblait le penser le patron Brendan Ring qui s'est précipité vers le consommateur pour lui signaler le problème.

Mais l'homme lui a confirmé qu'il ne s'agissait pas d'une erreur, mais d'un geste de soutien à la fermeture volontaire décidée par le restaurateur, en pleine période de Covid-19. Aux États-Unis, rien n'oblige les patrons de restaurants à fermer boutique et cela se fait sur décision des autorités locales ou des gérants eux-mêmes. Le patron du Nighttown a pris la décision de fermer son local (quand d'autres préfèrent facturer des frais anti-Covid à leur clientèle), le temps que les choses se calment, ce que semble approuver ce client charitable.

L'homme, qui a gardé l'anonymat, lui a simplement demandé de partager la somme entre les 4 membres du personnel présents ce jour-là, avant de le saluer en lui promettant de revenir à la réouverture de l'établissement. Un très beau geste, qualifié de "gentil et noble" par le patron sur le post Facebook relatant l'histoire, "représentatif des personnes de qualité qui fréquentent le Nighttown depuis des années".

Les employés sont se dit très reconnaissants de ce geste rare, en soutien à la crise qui touche actuellement le monde de la restauration, avec une donation qui devrait leur permettre de passer une fin d'année un peu plus sereine, en attendant des jours meilleurs.

Publié le 03/12/2020

Autour du même thème