La bouteille d'huile va disparaître des tables de restos

C'est désormais sûr et certain : l'Europe se mêle de tout et de n'importe quoi. Dernière lubie de l'union : interdire les bouteilles d'huile d'olive sur les tables des restaurants.

A compter du 1er janvier 2014, les restaurants européens ne pourront plus laisser traîner les bouteilles d'huile d'olive de table en table. Ils devront proposer à leurs clients des petites bouteilles ou des sachets scellés. Dans tous les cas, le produit devra être jeté après le départ du client qui l'aura consommé.

A l'heure de la chasse au gaspillage et de la réduction des déchets, on peut s'interroger sur une telle décision. L'objectif de l'union européenne est multiple : éviter les produits dilués de moins bonne qualité, garantir une meilleure hygiène sur les tables, mieux informer le consommateur et renforcer la compétitivité des producteurs européens.

Évidemment, l'Italie, l'Espagne, la Grèce et le Portugal ont fait partie des 15 pays qui ont approuvé cette décision, sur les 27 États que compte l'union. Ces 4 pays, grands producteurs d'huile d'olive, assurent 80% de la production mondiale !

Cette nouvelle mesure restrictive fait fi des traditions ancrées dans certains types de restauration. Que faire de la bouteille d'huile pimentée posée près de sa pizza, qui a mariné des semaines pour offrir son parfum piquant ? Comment proposer à ses clients l'huile d'un petit producteur local, qui n'a pas conditionné son produit dans un sachet individuel ? A trop vouloir protéger le consommateur, l'Europe le prive progressivement des plaisirs simples qui font le sel de la vie.

Publié le 28/05/2013

Autour du même thème