Accueil > Chroniques de la rédac' > Brouillard sur les restos chinois

Brouillard sur les restos chinois

Les restaurants chinois ont connu en France un développement particulièrement important depuis les années 80. Les établissements ont poussé comme des champignons (noirs), y compris dans de petites villes voire des campagnes reculées. Bien évidemment, la cuisine s'est adaptée aux goûts des occidentaux et n'a plus grand chose à voir avec la véritable cuisine telle qu'on la déguste encore en Chine.

Cette prolifération de restaurants permet de constater une chose étonnante : les mêmes plats se retrouvent sur toutes les cartes. Celles-ci sont d'ailleurs très fournies, avec des prix relativement bas. Il n'en faut pas plus pour nous mettre le doute à l'esprit : les plats sont-ils vraiment préparés en cuisine ?

Il suffit de tester quelques restaurants aux cartes bien garnies et aux tarifs abordables pour se persuader que la nourriture servie n'est pas entièrement conçue sur place. Alors, poches sous-vide ou plats surgelés, le mystère reste entier. La rumeur veut que tous les restaurants soient fournis par les célèbres frères Tang, une entreprise d'alimentation basée dans le quartier chinois de Paris. Le fait est que des 4 coins de la France, tous les morceaux de poulet se ressemblent, toutes les sauces aigres-douces se confondent.

Alors comment ça se passe en cuisine ? Difficile à dire sans faire de vérification sur le terrain. Mais il y a fort à parier que les recettes sont vendues « en kit » et que le cuisinier n'a plus qu'à assembler viandes et légumes en variant la sauce pour confectionner l'un des nombreux plats proposés à la carte.

Pour comprendre ce laxisme dans la préparation des mets, il faut admettre le fait que les restos chinois ne sont pas toujours des temples érigés à l'honneur de la gastronomie chinoise. Ce sont pour la plupart des entreprises, des solutions d'affaires offertes aux chinois qui souhaitent gagner leur vie à l'étranger. Je passerai sur les modalités d'organisation de ce business (prêts spéciaux, services clés-en-main, engagement de personnels issus du même village...), car bien qu'il reste assez opaque, il présente le mérite d'avoir permis à de nombreux migrants de s'intégrer dans un autre pays.

Mais cette course à la réussite doit-elle supplanter la nécessité de bien faire ? Doit-elle faire oublier l'obligation de résultat, celle de combler les amateurs de cuisine chinoise en leur offrant un repas digne de ce nom ? Heureusement, certains restaurateurs prennent leur rôle au sérieux et soignent leurs clients. Ce n'est pas le cas de tous.

Pour bien choisir votre restaurant chinois, méfiez-vous des cartes épaisses comme des annuaires et des prix proches des fast-food. Hormis quelques rares cantines authentiques, les vrais bons restos chinois ne sont pas si bon marché.

C'est vous qui le dites...

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Chercher un resto

Lecture savoureuse