La gourmande invention de la crêpe Suzette

Les gourmands que vous êtes apprécient sûrement les saveurs de la crêpe Suzette, servie à la chandeleur ou en tant que dessert gourmet dans certains restaurants. Mais saviez-vous que la recette originale – qu’on vous présente ici - ne mentionne aucun flambage ? D’ailleurs, son origine exacte est encore sujette à plusieurs légendes, qu’on vous raconte de ce pas !
La gourmande invention de la crêpe Suzette

Les crêpes font la fierté des Français à travers le monde et ses déclinaisons sont multiples : au sucre, au chocolat, aux fruits, salées, il y a en a pour tous les goûts. Parmi les recettes les plus fameuses, il y a celle de la crêpe Suzette. Découvrez les légendes qui entourent sa création ainsi que la véritable manière de préparer ce mets gourmand.

Qu’est-ce qu’une crêpe Suzette ?

Les grands plats français et leur création sont souvent sujets à des discussions entre cuisiniers, car l’origine des préparations est difficile à cerner. C’est le cas pour la crêpe Suzette, à laquelle plusieurs mythes sont rattachés. Mais avant de les découvrir, définissons ce qu’est une crêpe Suzette.

Ce plat servi en dessert est une crêpe accompagnée d’une sauce au beurre, au sucre caramélisé, au jus d'orange ou de mandarine, avec des zestes d’agrume et de l’alcool, en général du Grand Marnier.

C’est un désert traditionnel qui peut être réalisé à l’occasion de la chandeleur, par les plus gourmands qui ne se contenteront pas de crêpes au sucre, mais on la retrouve également sur la carte de certains restaurants français. Mais elle est souvent flambée, alors que la recette originale ne mentionne pas cette spécificité.

Mais d’ailleurs, d’où vient cette crêpe et son nom féminin ?

Origine et légendes autour de la crêpe Suzette

Plusieurs histoires se croisent, quand il s’agit d’évoquer les origines de la crêpe Suzette, mais elles font toutes état d’une création entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle. On trouve le terme crêpe Suzette dans le premier Larousse gastronomique publié en 1938, mais le plat aurait été inventé quelques décennies auparavant.

La légende la plus connue est celle d’Henri Charpentier, qui en 1896 aurait servi ce plat à Edouard VII, futur roi d’Angleterre, alors qu’il travaillait au Grand Café de Monte-Carlo à Paris en tant qu’apprenti-pâtissier, sous la direction du célèbre chef Auguste Escoffier.

Stressé par le prestige de son hôte, Charpentier aurait malencontreusement approché un plat de crêpe nappé de Grand Marnier trop près d’un chandelier, ce qui l’aurait enflammé. Au lieu de paniquer, il aurait décidé d’apporter ce dessert au Prince, qui l’aurait trouvé succulent. Quand son client lui demanda le nom de la recette, il affirma alors l’avoir créé pour le Prince et lui avoir donné le nom de crêpe princière. Edouard, humble, suggéra alors qu’on la baptise plutôt comme l’une de ses charmantes convives féminines, répondant au doux nom de Suzanne. Une jolie histoire... que Charpentier avouera avoir inventée quelques années plus tard !

Plus réaliste est la version qui donne la paternité de la crêpe Suzette à Auguste Escoffier, qui l’aurait inventée en 1903. Dans cette recette, on utilise du curaçao (qui à l’époque est une liqueur d’orange) et de la mandarine en lieu et place du Grand Marnier et du jus d’orange.

Enfin, une dernière histoire tout aussi plausible attribue la création de la crêpe Suzette à Monsieur Joseph, chef pâtissier d’un restaurant qui proposait ses crêpes aux membres de la Comédie Française. Parmi eux, une célèbre actrice - Suzanne Reichenberg – lui aurait inspiré le nom de son dessert.

Dans certaines versions de l’histoire de la crêpe Suzette, cette même Suzanne Reichenberg n’est autre que la demoiselle qui accompagnait le Prince de Galles lors du repas au cours duquel Charpentier lui aurait servi le dessert (et la boucle est bouclée).

Si son origine est donc difficile à définir avec précision, sa recette originale est bien connue !

crepe suzette

Recette traditionnelle de la crêpe Suzette

Laissez-nous vous présenter ici la vraie recette – sans flambage – de la crêpe Suzette.

Ingrédients :

Pour la pâte à crêpes :
• 250 g de farine
• 40 g de sucre
• 5 g de sel
• 25 g de beurre
• 3 œufs
• 1/2 litre de lait demi-écrémé

Pour la sauce Suzette / le beurre de mandarine :
• 60 g de beurre
• 60 g de sucre
• jus et zestes de 4 mandarines
• 2 cuillères à soupe de curaçao (ou de Grand Marnier, si vous ne trouvez pas la liqueur d’Orange originelle)

Préparation :
1. Réalisez une pâte à crêpe classique, en ajoutant les œufs, le sel et le sucre à la farine, préalablement disposée en forme de puits, puis insérez petit à petit le lait. Votre pâte doit être lisse et sans grumeau. Laissez reposer au minimum 1h30.
2. Pour le beurre de mandarine, mélangez du beurre ramolli avec le sucre et la liqueur, puis ajoutez les zestes et le jus de mandarine, jusqu’à obtention d’un mélange uniforme.
3. Faites cuire votre crêpe dans une poêle bien huilée, puis placez-les dans une assiette. Étalez une fine couche de beurre sur celles-ci, avant de les plier en 4, puis versez à nouveau un peu de préparation à la mandarine par-dessus.
4. Servez et dégustez sans attendre.

Si vous y tenez, vous pouvez flamber vos crêpes avec du Grand Marnier, car même si ce n’est pas prévu dans la recette d’origine, c’est tout de même délicieux !

Publié le 27/11/2019

Ça pourrait aussi vous intéresser