Accueil > L'actu de la restauration > Louie, un homard de 132 ans, échappe à la casserole

Louie, un homard de 132 ans, échappe à la casserole

~ 27/06/2017 ~

Dure dure, la vie, quand on est un homard. Parfois, on la passe à attendre son heure dans un aquarium géant. Mais il y en a au moins un qui a pu échapper aux fourneaux et qui pourra se la raconter : Louie, vieux briscard de 132 ans, qui vient de retrouver l'océan.

L'histoire de Louie commence dans les années 1800, siècle qui l'a vu naître. Plus récemment, le homard a vécu 20 ans dans l'aquarium du Peter's Clam Bar de la ville de Hempstead, située dans l'état de New York. Il était inclus dans le pack lorsque Butch Yamali acheta l'endroit en 2013. Tout comme ses compagnons d'infortune, le crustacé y attendait donc de passer à la casserole, sauf que Louie a fini par gagner le cœur du propriétaire du restaurant : "Il est comme un animal domestique" avoua Butch Yamali, "je ne pouvais pas le vendre." Il faut dire qu'avec le temps, Louie était devenu le plus ancien et le plus gros de tous les homards de l'aquarium (10 kg quand même).

Motivé par son affection pour le gros décapode, mais aussi par la Semaine Nationale du Homard (oui, un truc pareil existe en Amérique), Butch Yamali a décidé de le relâcher, non sans avoir préalablement rameuté les huiles de l'administration locale, histoire de donner un ton officiel à la chose.

C'est donc après avoir été publiquement gracié par Anthony J. Santino, le Town Supervisor de la ville, que Louie a embarqué dans un bateau pour la pleine mer, accompagné des mots plein de bon sens de l'officiel : "Louie aurait pu connaître un destin beurré dans l'assiette d'un amoureux de fruits de mer, mais aujourd'hui, nous nous sommes réunis pour le rendre à une vie bien meilleure, là où il fait plus humide." Émouvant.

Louie le homard a ainsi été relâché dans l'océan Atlantique, au large de Long Island, à un endroit où sa taille respectable devrait le mettre à l'abri de la majorité des prédateurs du coin. On lui souhaite en tout cas bon vent et, à l'avenir, de se méfier des objets grillagés.

C'est vous qui le dites...

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Chercher un resto

Les dernières actus