Accueil > Styles de resto > La cuisine russe

La cuisine russe

Tout au long de son histoire, la Russie a été influencée par d'autres cultures : scandinave, germanique, mongole et même française. Cet apport a résisté aux bouleversements économiques et politiques de ce vaste pays.

La cuisine traditionnelle reflète le quotidien du paysan russe dans une contrée au climat rigoureux. Il s'agit de plats à base de volailles, de poissons, de gibiers et de champignons. La culture des céréales a permis la confection de nombreux pains, semoules et crêpes, mais aussi d'alcool, comme la vodka et la bière. Potages et ragoûts se sont taillés une place de choix sur les tables russes.

L'influence du personnel et des produits étrangers (français, allemands, autrichiens) est à l'origine de plusieurs plats célèbres comme le bœuf Stroganoff ou le veau Orloff. L'aristocratie a apporté à la cuisine russe une touche d'élégance, variant les techniques et les mariages d'ingrédients.

Les soupes tiennent depuis longtemps un rôle prépondérant dans la gastronomie russe. On les déguste froides ou chaudes, à base de nouilles, de chou, de légumes, de céréales... Le Bortsch, soupe de betterave très populaire, est certainement la plus célèbre.

Appréciés en hors d'œuvre, les zakouskis offrent de la charcuterie, du poisson, du caviar, de la salade... La salade russe, dite salade Olivier, est notamment composée de légumes, de saucisson cuit et de mayonnaise. Les plats de viande sont souvent rustiques : choux farcis, croquettes de porc, pains fourrés...

Pour les plus fortunés, le caviar russe est incontournable : ces œufs d'esturgeon sont d'un raffinement sans égal. Enfin, sachez que la boisson nationale n'est pas la vodka, mais le thé.

> Découvrez aussi le dictionnaire de la cuisine russe.

C'est vous qui le dites...

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Chercher un resto